Régis PHILIPPE (4ème Dan) le 23 octobre 2008

Le 23 Octobre 2008

C'est la deuxième fois que Régis Philippe 4ème dan, professeur au S.C Draveil Aïkido et animateur technique du Comité Départemental FFAAA de l’Essonne, nous fait l'honneur d'animer un jeudi de Varennes. Cette fois-ci, nous nous étions organisés à l'avance afin de le coincer dans les vestiaires et de lui asséner nos questions tels des Tsukis ou des shomens lors d'un Jyuwaza.

- Peux-tu nous préciser les grandes étapes de ta pratique des arts martiaux ?

Cela commence tout bêtement par la Séquence du Spectateur du dimanche matin à la télé. Je devais avoir 10-12 ans. Il y avait ce jour-là trois extraits de films, dont un sur « La fureur du Dragon » avec Bruce Lee. J’ai été littéralement impressionné par sa vivacité, sa puissance et son esprit combattif, aussi bien pieds-poings qu’aux armes. J’ai tout de suite su que c’était ça que je voulais faire.
J’ai démarré dans les arts martiaux par le Karaté Shotokan à l’âge de 15 ans et ai fini 1er kyu avant de découvrir l’aïkido dans le club de Ris-Orangis en 1988-1989, où j’ai pratiqué jusqu’au passage de mon 1er Dan en 1992.
En parallèle, je participais à l’ouverture du club de Draveil avec Michel Hamon, où j’ai commencé par donner les cours enfants et suivre les cours adultes de Michel.
J’ai obtenu mon 2ème Dan en 1995 et mon monitorat en 1996, à la suite de quoi j’ai pris la succession de Michel Hamon au club en 1998. J’ai par ailleurs eu la chance de passer un séjour au Japon en avril 2007, à la source de l’Aïkido où j’ai eu l’opportunité de pratiquer avec les grands maîtres de l’Aïkikaï de Tokyo.

- Quelle(s) est (sont) la (les) rencontre(s) qui a (ont) été importante(s) pour toi pendant ces années de pratique ?

Mon 1er professeur de karaté, Alain Percello. C’est l’âge où j’étais en pleine adolescence et il axait beaucoup ses cours sur la philosophie, cela m’a aidé à me construire à cette époque. D’ailleurs, ces bases me servent encore aujourd’hui.
En Aïkido, cela a été bien sûr Michel Hamon, qui m’a mis le pied à l’étrier et qui m’a toujours motivé et encouragé.
Et bien sûr, Christian Tissier dont les qualités techniques et humaines ne sont plus à démontrer et qui est pour moi l’un des plus grands Senseïs.   

"..le fureur du dragon avec Bruce Lee ..."

- Quel(s) est (sont) ton (tes) meilleur(s) souvenir(s) de pratiquant ?

Je dirais que ce sont mes premiers cours à Vincennes, au Cercle Tissier, et bien sûr la première fois où j’ai mis les pieds à l’Aïkikaï de Tokyo, où j’ai été à la fois ému et impressionné de me retrouver dans ce lieu mythique.

- Comment définirais-tu ton Aïkido ?

Dynamique, efficace, martial mais aussi à mon écoute et à l’écoute de mes partenaires. C’est un Aïkido qui s’adapte à la fois à mon état d’esprit, lié aux périodes de la vie que je traverse, et lié également à l’état d’esprit des pratiquants en fonction de ce qu’ils me donnent. D’autre part, je fais toujours en sorte de m’adapter au partenaire dans son intégralité, c'est-à-dire par rapport à sa taille, son poids, son sexe et bien sûr son niveau.

"..j'ai eu l'opportunité de pratiquer avec les grands maîtres de l'Aïkido de Tokyo ..."

- C'est la 2eme fois que tu animes un jeudi de Varennes et ton passage à Varennes-Jarcy, a de nouveau été très apprécié ! Comment trouves-tu les Varennois et as-tu un message particulier à leur faire passer ?

Je trouve l’accueil du club de Varennes-Jarcy très chaleureux et je m’y sens à l’aise. J’apprécie beaucoup l’état d’esprit des pratiquants. Le niveau général est bon et j’ai pu noter des progrès depuis la saison dernière sur l’ensemble des pratiquants.
Mon message serait de continuer à travailler dans le même état d’esprit, rester fidèle à leur professeur, faire des stages et ne pas oublier que la progression se fait dans leur club avec leurs partenaires habituels et leur professeur.

- Tu fais partie des animateurs techniques du Comité Départemental FFAAA de l'Essonne, ça consiste en quoi ?

L’Animation Départementale a pour but, à plus ou moins long terme, de préparer les futurs candidats au passage ceinture noire 1er Dan et au 2ème Dan. Cela leur permet avant toute chose de se rencontrer et de partager leur pratique avec les Aïkidokas de divers clubs du département. En tant qu’animateur, mon rôle n’est pas de corriger les techniques réalisées par les pratiquants, mais plutôt de leur apprendre à les structurer et à les comprendre, en insistant sur les critères d’évaluation demandés par les jurys d’examen. Etant moi-même jury ponctuellement, il m’est d’autant plus agréable et aisé d’exercer mon rôle d’animateur.

- Avec Maurice et Norbert, vous faites un travail extraordinaire avec les animations 91. Comment est née cette démarche ?

La structure Animation 91 a été créée le 17 avril 2001 par le comité départemental FFAAA Essonne. Le but de cette animation est de préparer techniquement les épreuves des passages de grade ceinture noire Shodan et Nidan et de connaître les critères d'évaluation. Il est important de retenir que les animateurs en place ne sont pas là pour enseigner les techniques demandées à l'examen. Il n'est bien sûr pas question de remplacer le rôle des professeurs dans leurs clubs respectifs. L'animation permet aux candidats de rencontrer des partenaires d'autres clubs, d'évaluer leur pratique et de la compléter techniquement. L'animation permet également aux candidats de se mettre en situation d'examen.

"..l'accueil du club de Varennes est très chaleureux, je m'y sens à l'aise ..."

 

- Quels conseils donnes-tu à tous ceux qui préparent un passage de grade ?

Assiduité dans le travail du club. Ne surtout pas se cantonner aux trois stages obligatoires, mais au contraire les multiplier. Se concentrer sur la pratique et éviter de l’intellectualiser de trop, de manière à développer des automatismes. Faire attention durant cette année de préparation à son intégrité. Savoir rester humble et accepter le résultat avec beaucoup d’humilité, qu’on l’ait ou non. C’est le plus grand respect que l’on puisse avoir pour son professeur.

- Tu diriges régulièrement des stages d'armes à Draveil, c'est important pour toi de travailler les armes ?

Oh que oui, pour moi la pratique des armes est indissociable du travail à mains nues. Il ne faut pas oublier que l’Aïkido vient aussi à l’origine de l’art des Samouraïs et que les techniques à  mains nues sont issues des techniques de sabre. Surtout le ken.
Cela commence par l’attitude, la garde et le travail des tsuburis, qui vont être un point de départ pour le travail sur le centrage, mais aussi sur la distance et le travail des coupes, qui va donner un sens aux directions choisies et au déséquilibre du partenaire. J’ai une affection particulière pour les armes, d’où l’organisation régulière de stages au club, car il me paraît essentiel d’insister sur ce travail pour une meilleure compréhension de l’Aïkido à mains nues. En dehors de ces stages, je m’attache également à faire pratiquer les armes lors de mes cours, moi-même pratiquant chaque semaine le Ken-Jutsu au Cercle Tissier.

"..je fais toujours en sorte de m'adapter au partenaire dans son intégralité ..."

- Elyse, professeur à Varennes est aussi élève dans ton club. Elle te cite comme son référent technique (voir son interview de septembre). Est-ce une élève sérieuse à Draveil ?

Elyse est une élève sérieuse, régulière et attentive. Je la prends régulièrement comme partenaire pour le travail du ken lors des cours du mercredi à Draveil, car elle a un bon niveau aux armes et ses progrès sont constants.

- Arnaud WALTZ, Pascal GUILLEMIN, et Michel HAMON animent souvent des cours dans ton club. Quelles relations entretiens-tu avec ces trois figures de l'Aïkido ?

Avant tout, ces trois personnes sont des amis qui m’apportent chacun des choses complètement différentes tant sur la forme que sur le fond. Ce sont trois personnes que j’admire et respecte profondément et qui, d’une façon générale, participent à l’évolution de l’Aïkido en France.

"..Elyse est une élève sérieuse et attentive ..."

- Pour finir, quelle question aurais-tu aimé que je te pose ? Et quelle aurait été ta réponse ?

Jusqu’à quand comptes-tu pratiquer ?
Je dirais le plus longtemps possible, tant que mon corps pourra le supporter et en adaptant mon travail dans ce sens.



Merci Régis, d'avoir gentiment répondu à nos questions et pour ta superbe animation de ce jeudi de Varennes d'octobre.
De par l'amitié qui lie le club de Draveil à celui de Varennes, tes élèves et toi serez toujours les bienvenus dans notre dojo.

P@scal

Interviews

  • Josette Nickels (5ème Dan) le 13 février 2016

    Josette Nickels (5ème Dan) le 13 février 2016

    Lorsque que j'ai contacté tout le monde pour signaler l'intervention de Josette Nickels à Varennes-Jarcy, parmi la multitude de réponses que j'ai reçue, une personne m'a dit, je cite: "Vous

    Lire la suite
  • Jean-Marc HEMMAR (Vô Viêt Nam) le 27 janvier 2015

    Jean-Marc HEMMAR (Vô Viêt Nam) le 27 janvier 2015

    Le 27 janvier 2015

    La rencontre entre Vo Sinh et Aïkidokas, entre Villecresnes et Varennes-Jarcy a été des plus intéressantes et des plus enrichissantes mais 1h30, c'est définitivement trop court

    Lire la suite
  • Sébastien HEURTEAU (8 ans de pratique au Japon) le 14 octobre 2014

    Sébastien HEURTEAU (8 ans de pratique au Japon) le 14 octobre 2014

    Le 14 octobre 2014

    Aïkikaï, Hombu Dojo, Tokyo, Japon, des noms qui resonnent souvent dans nos têtes, dans nos rêves. La plupart d'entre-nous n'aurons peut-être jamais la chance d'aller pratiquer

    Lire la suite
  • Norbert BOUTELOUP (4ème Dan) le 1er avril 2014

    Norbert BOUTELOUP (4ème Dan) le 1er avril 2014

    Le 1er avril 2014

    Non, ce n'est pas un poisson d'avril ! Après avoir réussi à inviter Norbert BOUTELOUP à un de nos Jeudis de Varennes (qui a eu lieu un

    Lire la suite
  • Atakan UTKU (4e Dan Aïkikaï) le 11 février 2014

    Atakan UTKU (4e Dan Aïkikaï) le 11 février 2014

    Le 11 février 2014

    L'agenda bien chargé de Atakan, la distance qui nous sépare, la barrière de la langue, autant de raisons qui font que pour cette fois, les échanges

    Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

 

Page FacebookPage Google+ Flux RSSChaine YouTube Chaine DailyMotionCalendrierContactez-nous

 
AÏKIKAÏ VARENNES-JARCY
GYMNASE SANDRINE MARTINET
Chemin des Aufrais 91480 VARENNES-JARCY